J'AI MENTI. DÉSOLÉ.

Publié le par "CHEZ DOM"

Le Ventoux est une montagne bizarre, soit tu l'aime soit tu la déteste  mais il y a toujours un sentiment particulier. Il y a une quinzaine de jours j'avais dis que c'était la dernière fois que je montais ce tas de cailloux au milieu de la plaine avant mon amputation... et bien sans le savoir j'ai menti. 

Quelques jours après cette montée par Sault, Mr Jean-Michel Hurter du magasin "LA ROUTE DU VENTOUX" à Bédoin m'envoie une charmante invitation à venir tester les dernières roues MAVIC.     A BRAVO!!!!

  OK, je veux bien car c'est une riche expérience, mais roulant sur des roues Lightweight j'ai grosso modo ce qu'il me faut, alors j'ai préféré faire tester des roues carbone à Kélian, sauf qu'au moment de les changer, il a eu peur (Kélian n'aime pas le changement) alors j'ai pu en faire profiter notre chauffeur du jour, allias Pompotte*. Je vais le laisser peut-être nous expliquer son expérience du jour par un commentaire sur le sujet.(*Surnom de Benoit car avant il avait toujours de la compote Pompote dans les poches)

Quand à la sortie par elle même, rien de nouveau sous le soleil avec les Gorges de la Nesque, Sault, le Ventoux et un retour à Bédoin en direct. Nous nous sommes donc retrouvé à 25 cyclistes avec en tête d'affiche Nicolas Roux et Jean-Pascal Roux (Athlètes Mavic) et un encadrement digne d'une course pro, avec 2 véhicules MAVIC et la moto. Le top du top!!

Belle sortie en mode endurance, avec un début du Ventoux nickel pour moi et à partir du Chalet Reynard je me suis contenté de rester avec Benoit,  car je voulais le faire avec lui et que la compétition avec moi même ne m'inspire plus grand chose pour le moment. 1H50 pour monter de Sault jusqu'au sommet mais là n'était pas le principe. Nous devions juste passer un moment à tester du matériel afin de donner un "retour" à MAVIC tant sur le plan technique, qu'esthétique. Perso, je me suis arrêté longuement au retour, sur leur toute nouvelle chaussures les Cosmic Ultimate. Un bijou de technologie à 1000€ le bout. (on peut payer en plusieurs fois Mr Mavic?)

Donc un immense merci à Jean-Michel, à MAVIC et toute son équipe qui nous ont accueilli comme si nous étions des pros, avec le café (les cafés) avant de partir, et le barbecue sympa au retour. Et comment ne pas remercier également Jean-Pascal et Nicolas qui malgré leur niveau en vélo, ont su rester à nos cotés, patiemment, gentiment et surtout nous écouter raconter nos "exploits" qui ne le sont que pour nous, mais c'est déjà pas mal.

 

Merci à tous, vous êtes au TOP!

Merci à tous, vous êtes au TOP!

Le départ à 8H30...Le départ à 8H30...

Le départ à 8H30...

Pour 1000€ tu n'as plus rien maintenant.  Si monsieur...une paire de chaussures exceptionnelle!!! Pour 1000€ tu n'as plus rien maintenant.  Si monsieur...une paire de chaussures exceptionnelle!!!

Pour 1000€ tu n'as plus rien maintenant. Si monsieur...une paire de chaussures exceptionnelle!!!

Publié dans sorties en vélo, matos...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir
Répondre
B
Vu que me DOM me tend la perche si gentiment je me sent une peu obliger de la saisir... par quoi commencer ??? L'accueil sur le stand MAVIC : le top... super équipe de pro accessible, petit café pour bien démarrer la matinée... Le tour de 85km était tout simplement magnifique notamment les Gorges de la Nesque (la rencontre avec un couple de berger accompagné de leur sanglier fut atypique...je vous raconte pas l'odeur). Le groupe était homogène le tout dans une ambiance amicale et détendue. Le test des roues : comment comparer l'incomparable... je roule habituellement sur des MAVIC KSYRIUM qui ont plusieurs milliers de km dans les rayons donc passer sur des MAVIC COSMIC PRO CARBON UST on redécouvre ce que veut dire faire du vélo. L'impression de moins forcer et d'aller plus vite à chaque coup de pédale. L'impression de rouler sur du velours tellement c'est confortable. Je n'ai pas mis longtemps à mis habituer. Dans la descente j'ai eu un peu plus de mal : sensation de flotter (jantes haute je pense) sans parler du freinage avec des patins spéciaux jante carbone... ils ont bien chauffés (même si je descend tranquillement). Techniquement parlant en vélo je suis une buse (demandez à DOM je suis capable de mettre de l'huile sur des plaquettes de freins disques c'est pour dire !!!) mais j'avoue qu'une très bonne paire de jantes ça change la donne malheureusement mon pouvoir d'achat ne me permet pas un tel caprice... un jour peut-être. J'ai bien tenté de soudoyer les mécano pour garder les jantes mais rien à faire ils sont resté inflexible... en contrepartie je me suis venger sur leur barbecue et une petite mousse... Au fait j'avais oublié de vous dire que c'était mon 1er VENTOUX (et pas le dernier croyez moi). Merci à l'équipe MAVIC et merci à DOM de m'avoir attendu et encouragé sur le final ;) PS : fini les Pompottes dans le poches et la raclette la veille d'une sortie vélo... j'ai amélioré mon hygiène de vie tout en me faisant plaisir de temps en temps il faut pas abuser non plus)
Répondre
D
En voila un excellent compte rendu. Le petit bémol dans un test tels que celui ci est justement le fait de tester des jantes en carbone pour la première fois dans...le Ventoux. En montée, pas de problèmes alors qu'en descente, il faut quand même un minimum d'habitude avant de comprendre le mode de fonctionnement, mais en l'état, je trouve que tu t'en est très bien sorti...tout comme avec les saucisses!<br /> Merci Benoit pour ta confiance. A refaire.