L'ANNEE 2017 EN IMAGES...

Publié le par "CHEZ DOM"

Tout a commencé...le 04 décembre 2016 par un petit stage en infectiologie à l'hôpital de la Croix Rousse. Une petite semaine, juste pour voir ce qui était possible de faire avec ma jambe. Déjà ça sentait le roussi. Bilan: tant que vous pouvez tenir gardez votre jambe, sinon il faudra la couper. En janvier 2017 la douleur était telle, que je ne dormais plus du tout, alors direction l'hôpital de Valence pour mettre au point un traitement histoire de soulager la douleur en attendant de prendre la bonne décision. Avec les antibiotiques la douleur était gérable mais à 6gr d'Ammoxiciline par jour je n'allais pas tenir longtemps, alors la décision a été prise de pratiquer une amputation fémorale. Après 2 visites vers le chirurgien, le Prof. Lustig, nous avons défini la longueur et le jour. Ca sera une désarticulation de genou (on enlève le tibia, le péronné et la rotule) et ça sera le 18 octobre histoire d'avoir le temps de "faire mon deuil" de ma jambe.

 

Les 6 mois qui me séparaient de mon amputation avaient l'air d'être loin, mais au mois de septembre je ne disais plus la même chose. Reste que nous en avons profité Kélian et moi (mon fils) pour faire des choses en vélo que je ne referai peut-être plus comme par exemple, de monter le Ventoux par Sault sur la plaque, faire les test de roues avec Mavic toujours dans le Ventoux, ou encore aller faire quelques belles balades avec Denis dans le Vercors ou les Baronnies enfin largement de quoi m'occuper et profiter de mes 2 jambes même si la gauche ne me servait plus à grand chose si ce n’était à passer le point mort bas de la pédale de droite.

Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.
Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.
Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.

Quelques belles rencontres dans le Ventoux avec Christian et le Batman de Provence, mais que de beaux paysages j'ai encore pu voir cet année.

Le 17 octobre me verra rentrer à l'hôpital pour pratiquer cette amputation qui m'aura fait souffrir plus que ce que je pouvais imaginer dans le pire de mes cauchemars. Les douleurs du membre fantôme sont juste insoutenables au départ, puis avec le traitement mis en place les choses s’arrangent mais comme d'habitude avec plein d’effets secondaire, du coup depuis mon retour à la maison je tente d'apprendre à faire sans médicaments... c'est rock n roll l'affaire!!

Les pansements auront été terribles pendant un gros mois et demi et j'étais à 2 doigts de retourner au bloc pour tout refaire! Mais le corps est bien fait et les choses rentrent dans l'ordre petit à petit.

Un petit résumé en images...Un petit résumé en images...
Un petit résumé en images...Un petit résumé en images...
Un petit résumé en images...Un petit résumé en images...Un petit résumé en images...
Un petit résumé en images...Un petit résumé en images...

Un petit résumé en images...

Reste maintenant la deuxième partie de la rééducation. Retour à l'hôpital la semaine prochaine peut-être, afin de commencer la mise en charge de la jambe gauche avec la prothèse provisoire. Surement le plus beau défis de ma vie.

Donc 2018 va être difficile, mais elle va aussi m'ouvrir de nouveaux horizons que je vais tenter d'explorer. Le retour de l'atelier "CHEZ DOM" avec Kélian à mes cotés, et certainement de belles balades en vélo avec vous, enfin je l'espère.

Faites gaffes ce soir, on se revoit très vite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Un bail que je ne t'avais pas senti aussi "positif". Rien ne pouvait me faire plus plaisir....
Répondre
S
Sois sans crainte : j'envisage bien d'aller refaire du gravel à San Feliu, dans la Drôme ou à Fréjus. Le problème pour toi, c'est que ça te fera partir avec un handicap : moi ! :-)
D
Et encore ça serai bien mieux si nous pouvions rouler ensemble...
F
Tous mes vœux pour 2018, Dominique! Pour 2018 et après d'ailleurs, car dans ta nouvelle vie, nul doute que tes progrès te permettront de revivre des expériences à la fois simple et magnifiques. Et merci pour tout ce que tu fais pour nous, tout ce temps passé à partager, à expliquer, à inciter, c'est vraiment bien. Courage pour la rééduc et toutes les souffrances, qui je l'espère, vont diminuer encore et encore.<br /> Fred.
Répondre
D
Merci infiniment Fred. Je voudrais tant apporter du rêve, de l'envie de faire du vélo, de se battre dans la vie pour de bonnes causes comme celles de bien manger, faire du sport, travailler pour "manger" et non pas manger pour travailler, enfin bref que tous nous puissions avoir une vie belle et saine, mais peut-être que je suis un doux rêveur...finalement c'est pas plus mal.<br /> Continue à me lire, ça me suffit et en plus c'est gratuit!!
B
Quelle détermination !<br /> En passant à Crest vendredi dernier j'ai bien pensé à toi,<br /> Je vais te contacter par mail<br /> A très bientôt Dominique<br /> Bertrand
Répondre
D
Avec plaisir Bertrand...avec plaisir
D
Merci Gérard pour ton soutien.<br /> Quand aux leçons de vie je laisse ça à ceux qui aiment en donner, néanmoins si mon expérience peut apporter de l'aide à quelqu'un j'en serai ravi. La vie est une succession de petits combats et libre à chacun de les mener comme bon lui semble mais à trop vouloir attendre que les choses se passent, on devient des spectateurs de notre vie au lieu d'en être des acteurs... J'ai choisi d'être un acteur pour ma part.
Répondre
M
Félicitations, pour ton courage et tes projets. Certains "bien-portants" ont des leçons d'humilité à retenir de ton expérience.
Répondre