TOP TEST LUBERON VENTOUX

Publié le par "CHEZ DOM"

Pouvoir devenir essayeur testeur le temps d'une semaine...Voilà le programme alléchant que proposait le magasine Top Vélo via le TTLV ou le Top Test Lubéron Ventoux. Sous la houlette de Salvatore Lombardo, véritable passionné de vélo, limite encyclopédie vivante de la petite reine, mais surtout historien du vélo "made in Italie" et de tout ce qui gravite autour, nous avons pu avoir la chance, car s'en est une, de participer à un Test Camp en grandeur nature, puisqu'il n'y avait pas moins de 10 marques de vélos présentent avec 10 vélos minimum chacune ainsi que leur mécano respectif ou représentant de la marque.


Ainsi se sont présentés en ce lundi 28 mai au Domaine de Mousquety à Isle sur Sorgue, les prestigieuses marques que sont, dans le désordre, 3TBasso, Canyon, CampagnoloCannondaleCipolliniE.Power, Time, Spécialized et enfin Officine Mattio, bref du beau monde et surtout du lourd quand même et n'y voyez pas une quelconque allusion à Mr Stéphano Varjas, le celèbre inventeur de la marque E.Power qui a le mérite de présenter ces produits, de rouler avec alors qu'il a plus le gabarit d'un troisième ligne Australien... Non, franchement, les marques qui sont venues à ce premier TTLV ont vraiment joué le jeu et rien que pour cela, hormis toutes considérations de telle marque va mieux que telle autre, il faut quand même leur tirer un grand coup de chapeau pour venir en confrontation directe et surtout avec le public qui n'a aucune compassion, car pas payé pour cela, et ainsi avoir à supporter les critiques s'il y en avait en face-à-face, ce qui n'est ni évident ni amusant.

J'ai pu donc rouler, mais à ma vitesse, puisque j'étais dans le groupe des 20km/h alors qu'avant l'amputation, je serai passé dans celui des 30km/h (les spécialistes comprendront la différence des 10km/h) mais la question n'était pas de savoir quel était mon niveau, mais bien plutôt de me changer les idées, de sortir de mon quotidien et de prendre le temps pour me reconstruire physiquement et moralement. Je suis très loin de mon véritable niveau, j'en suis conscient, mais j'ai passé une véritable semaine avec des gens extraordinaires et qui n'ont vu en moi qu'un cycliste avant de voir un handicapé. Mon seul regret après tout, aura été de ne pas y voir représenter la marque BMC mis à part la présence de mon vélo, ce qui m'aura aussi servi de base pour comparer ce qui était comparable. Comment en effet mettre en comparaison un E.Power avec un Spécialized Tarmac Disc ? Comment comparer un Cipollini à un Cannondale Synapse? On ne met jamais en comparaison une Ferrari avec une Porshe Cayenne? Chaque vélo à sa particularité qui lui est propre et lorsqu'on les achète, il est bon de savoir pourquoi faire et sur quel type de terrain je vais l'utiliser sinon les impressions seront faussées et les conclusions erronées!!


Niveau rencontres, celle qui m'aura le plus marqué, sera certainement celle avec Salvatore Lombardo car ce passionné féru d'histoire de l'art, qui aurai dû être pro mais qui, au grand dame de son papa, a préféré prendre une autre voie qui lui aura permit de faire de grandes rencontres comme le  commandant Massoud entre autre... (Voir Wikipédia)                         
Lorsque vous l'écoutez parler de SON vélo, celui fabriqué en Italie, équipé avec un beau montage Campagnolo mais surtout avec des freins à patins, vous restez pendu à ses lèvres car il vous transporte dans un véritable voyage dans le temps, un peu à la manière de la plume d'Olivier Haralambon, et viennent des les images, les odeurs d'un temps pas si révolu que ça même si aujourd'hui le vélo a bien évolué. Il vous parle de Coppi aussi facilement que du Liban, de l'art avec toute son histoire, enfin bref, Mr Lombardo est un homme complet et passionné point barre.

 
De même, que j'ai eu la chance de rouler aux cotés de Maître Consolin qui anime la "Chronique Juridique" dans le magazine Top Vélo et qui est d'une gentillesse juste incroyable et en plus, ce qui ne gâche rien, possède un coup de pédale très sympa pour un cycliste qui n'a pas franchement le temps de rouler comme il le voudrait. 


Que dire aussi de ce Monsieur qui a voué sa vie à la marque Campagolo en la présence de Joshua Riddle qui n'est autre que le responsable press de Campagnolo monde!! Il vit pour et part le vélo...c'est presque beau à voir. Merci Joshua 
Enfin vous l'aurez compris, le monde du vélo est quand même rempli de gens passionnés et dès que vous parlez la même langue tout est beaucoup plus facile. Dommage que le monde ne soit pas pareil...


Je reviendrais très vite sur mon ressenti de ces essais, sur mes camarades de routes avec un Canadien très particulier (il y en a toujours un dans les stages.) et sur ceux qui ont fais de cette semaine, une véritable réussite malgré une météo plus que capricieuse!!!

Publié dans divers...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article