THE NEW BMC TMR01

Publié le par "CHEZ DOM"

THE NEW BMC TMR01

 

 

Salut les cyclistes...

Aujourd’hui, un bijoux nous est né, un véritable joyaux à vu le jour. Ce concentré de technologie Suisse est le fruit du travail des ingénieurs de nos amis de chez BMC. Il s’agit du tout nouveau Timemachine Road Disc appelé aussi le TMR01 Disc.

On a très récemment assisté à l’arrivé sur le marché du Cannondale SystemSix ainsi que du nouveau Specialized Venge S-Works alors voyons comment le TMR se défend face à ses deux concurrents.

La vitesse appelle la vitesse

Je ne sais par où commencer tant il y a de choses à dire sur l’aérodynamisme et la conception de ce vélo exceptionnel.

Le TMR est le résultat d’une modélisation aérodynamique complète et détaillée, qui n’a cessé d’être perfectionnée grâce à des simulations de dynamique des fluides et à de multiples sessions en soufflerie et essais sur piste comme sur route. Les tubes ont été refondus, retravaillés pour toujours avoir le meilleur aérodynamisme, atteindre des vitesses toujours plus folles et se dépasser dans l’effort. Comme BMC nous a habitué depuis la sortie du Roadmachine, tout, oui absolument tout est intégré. L’intégration fait même partie des innovations de BMC. Le but d’une telle intégration est d’obtenir une conception discrète et, encore une fois, un meilleur aérodynamisme. Car oui, moins ils y a de câbles qui pendent dans tous les sens, plus c’est aéro. Le TMR se voit doté de la nouvelle potence ICS dont nous parlerons plus tard. Tout, je dis bien tout sur ce vélo est pensé pour, et uniquement, pour la vitesse pur. La potence ICS Aero, la fourche TCC Speed, un module aéro, des déflecteurs intégrés et la tige de selle aéro avec profil arrière Kamm font que ce vélo est destiné à la vitesse. Mais au fait, c’est qui ce Kamm ?

Le Kammback ou comment réduire les turbulences

Ce qui va suivre n’a dans un premier temps aucun rapport avec le TMR mais commençons par faire un peu d’histoire. Wunibald Kamm est un ingénieur, aérodynamicien et dessinateur automobile Allemand. Il est connu pour avoir inventé le Kammback ou Kamm-Tail. Le principe est de réduire les turbulences due à la forme d’un objet. L’idée d’utiliser le profil Kamm sur la tige de selle du TMR est de réduire la résistance au mouvement vers l’avant.

Le montage

Pour parler du montage, on va prendre le modèle le plus haut de gamme car c’est forcément lui qui fait le plus rêver les grands enfants que nous sommes. Le cadre est en carbone premium ultra léger de chez BMC avec des tubes profilés. Il pèse 980 grammes en taille 54. La fourche est aérodynamique, full carbone premium et prévue pour accueillir des freins à disque au format flat mount avec déflecteur intégrés. On retrouve toujours la technologie TCC que vous connaissez maintenant. Elle pèse 410 grammes (pivot non coupé et avec kit de serrage inclus). Au niveau du groupe, on retrouve le Shimano Dura Ace R9100 sur cette version. Les dérailleurs sont électriques et le boîtier du Di2 est intégré dans le tube diagonal. On retrouve un pédalier semi-compact en 52/36 et une cassette plutôt conséquente en 11/30. Les roues d’origines sont des DT Swiss ARC 1100 DICUT db 62. On a affaire à une paire de roues haut de gamme et en carbone, qui mesurent 62 mm de haut (c’est pas mal) et 27.5 mm  de largeur externe grâce au profil NACA. Cela à pour effet de réduire la prise au vent lorsque ce dernier vient de côté. Niveau périphériques, on retrouve la potence ICS mais dans une version plus aéro couplé avec un cintre aéro BMC totalement inédit.L’intégration des câbles de dérailleurs électriques ainsi que des durites de freins a été un peu plus poussée. La nouvelle potence ICS est moins haute mais plus large. Réduire la hauteur permet de d’obtenir une plus grande souplesse verticale pour un meilleur confort sur les terrains difficiles tandis qu'augmenter la largeur permet plus de rigidité latéralement. Pour assurer le freinage, on retrouve 2 disques, 160 mm à l’avant et 140 mm à l’arrière.

Aero module

L’Aero module c’est un système d’intégration poussé des bidons et portes-bidons. Cela à été réalisé en collaboration avec Elite mais c’est tout de même compatible avec n’importe quel porte-bidons. En réalité, le support du porte-bidons vient en prolongation du tube diagonal et du tube de selle pour donner un aspect aéro et une finition très réussie. De plus, au niveau du boitier de pédalier, on va pouvoir ajouter un boitier qui aura 3 fonctions. Premièrement, (et évidemment) cela vient améliorer l’aérodynamisme, le débit d’air et l’esthétique. Deuxièmement, cela permet d’avoir un boîte à outils “aéro” plutôt que d’avoir un sacoche de selle qui bien souvent vient gâcher les lignes d’un beau vélo. On va pouvoir y ranger des démonte-pneus, une chambre à air, une bombe anti-crevaison ou même encore un outil multi-fonctions. La troisième fonction, on y pense pas forcément, c’est que cela va permettre d’abaisser le centre de gravité et donc d’augmenter la stabilité du vélo. Evidemment, ce boitier est amovible et peut être retiré pour respecter le règlement UCI pour ceux qui veulent faire des courses sur route.

Quelques chiffres…

Le TMR est un vélo qui va vous faire faire des économies d’énergies pendant l’effort... Comme je le disais précédemment, des tests ont été effectué sur piste pour mesurer les performances aérodynamiques avec entre autre, le coureur pro de la BMC Racing Team Michael Schär. Le but était de comparer le TMR01 avec le SLR01. Le résultat est sans appel. Alors que le SLR01 nécessite 309 W pour être emmené à une vitesse de 40 km/h, le TMR01 n’en demande que 297 soit une économie de 12 W. BMC annonce une économie de 8 W pour un cycliste moyen. La vitesse moyenne est supérieure de 1,5 km/h et il faut 2 minutes et 10 secondes de moins pour parcourir 40 kilomètres.

Quelques chiffres…suite et fin

La question que tout le monde se pose maintenant est de savoir combien coûte ce bijoux d'ingénierie et de technologies ? Pour la version la plus haut de gamme, il faudra débourser la somme de 11999€.(GLOUP…) Oui c’est conséquent mais c’est le prix d’un vélo qui avance tout seul ou presque. Deux autres versions sont disponibles pour 9999€ (en Sram Red Etap) et 7999€ (en Shimano Ultegra Di2). Autre info bonne à savoir, il est disponible en kit cadre pour la somme de 4199€.

Trois niveaux de coloris disponibles en vélo complet. (TMR01 One:Gris/rouge,TMR01 Two: Rouge/noir, TMR01 Three:Blanc/rouge) plus le module kit cadre en noir exclusivement.

En résumé, BMC a mis du temps pour sortir un vélo de course aéro à disques mais maintenant c’est chose faites et comme à chaque fois que la marque Suisse dévoile une nouveauté, on peut être sur que nous avons entre les mains un produit abouti, qui a été pensé, et sur lequel il y a eu de la recherche, pour atteindre un niveau de gamme si haut et un raffinement qui est capable de satisfaire n’importe qui. Honnêtement, le TMR01 n’a pas à rougir face aux autres vélos de sa gamme et il ne lui reste plus qu'à faire ses preuves sur la route. Affaire à suivre...

BY KELIAN.

#RIDE BMC

https://www.bmc-switzerland.com/fr-fr/velos/route/aero-timemachine-road_01-one/

THE NEW BMC TMR01
THE NEW BMC TMR01
THE NEW BMC TMR01
THE NEW BMC TMR01

Publié dans matos...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article