COUCOU VOILA L'HIVER...ALORS QUE FAIRE?

Publié le par DOM

Jusque la semaine dernière, le temps était plutôt avec nous et même s'il faut s'inquiéter de cette météo plutôt trop chaude, nous n'allons quand même pas sous prétexte que le changement climatique est bien présent, nous priver d'aller rouler par solidarité... d'autant que le vélo est quand même et de loin, l'objet le moins polluant hormis la marche. 

Bon, c'est vrai que l'empreinte carbone avec nos vélos de la même matière, ne doit pas être si positive que cela, mais faire quoi d'autre dans ce monde globalisé où tu achètes tes fraises en décembre venues d'Espagne, ton vélo de Taiwan, ton téléphone de Chine et si tu veux du produit Français, il te reste le vin... Ou les huîtres. (je rigole.) Bref, pour en revenir à nos moutons, c'est-à-dire le vélo et la météo qui a changé radicalement en 2 jours, passant de +25° à 6° voir moins dans certaines régions... Le delta de température pique quand même au début ! Alors il nous faut rentrer dans la période hivernale d'un coup et passer du joli vélo, au vélo d'hiver voir au mono-vitesse pour les plus courageux. Du coup, il est grand temps maintenant de se "refaire la cerise" comme on dit. Pour les plus jeunes, la coupure peut aller à plusieurs semaines sans aucun problème alors que pour ceux qui entre plus dans l'âge de la raison (pour ne fâcher personne) il va falloir prévoir une coupure qui n'en sera pas vraiment une au risque de voir les efforts de cette année partir à la poubelle et il faudra donc tout recommencer et c'est vraiment ballot quand on sait les efforts à fournir pour avoir un petit niveau, alors autant éviter de perdre les acquis en quelques jours, et pour cela, rien de mieux que de rouler à chaque fois que cela est possible et réserver les micros-coupures quand le temps ne sera vraiment pas de la partie. En effet, si vous faites une belle coupure maintenant, qu'allez-vous faire cet hiver (le vrai) quand la température ne dépassera pas les 0° ? Il faudra aller rouler quand même avec tout les risques que cela implique tant au niveau des chutes que des problèmes liés aux tracas "classiques" de l'hiver. (Rhume, bronchite, grippe...Etc)Donc il est temps de voir le vélo plaisir, celui de la découverte voir de l'émerveillement si les couleurs sont au rendez-vous. Il est possible de commencer aussi à faire des petites séances de musculations sur le vélo entrecoupées de séries de vélocités. Puis pourquoi pas aussi en profiter pour faire une belle et bonne révision du vélo si vous en avez deux. Comme ça le joli vélo, celui des sorties longues, pentues, ensoleillées, sera prêt à entrer en action une fois le printemps revenu. Il est aussi intéressant de faire un check-up complet du cycliste afin de vérifier si l'année n'a pas été trop difficile à gérer. Un petit test d'effort peu être pratiqué ainsi qu'une bonne prise de sang afin de contrôler tout les niveaux et le cas échéant les refaire soit en modifiant notre alimentation soit en prenant quelques compléments alimentaires si possible les plus naturels possible, enfin bref, tout comme l'hiver est là pour que la nature se régénère il nous est nécessaire de nous remettre sur de bonnes bases afin d'être en pleine forme sitôt le beau temps revenu et croyez-moi le soleil sera très vite là avec les chaleurs qui vont avec étant donné que nous n'avons presque plus de saisons dignes de ce nom. Profitez donc aussi de ce temps libre pour faire le point sur vos objectifs de l'année prochaine et pourquoi de préparer un petit stage de début de saison au chaud du genre le sud de la France ou l'Espagne pour son dépaysement et la gentillesse des automobilistes envers les cyclistes. Enfin, il y a de quoi s'occuper.


En attendant, portez-vous bien et bon ride à tous...

COUCOU VOILA L'HIVER...ALORS QUE FAIRE?
COUCOU VOILA L'HIVER...ALORS QUE FAIRE?
COUCOU VOILA L'HIVER...ALORS QUE FAIRE?
COUCOU VOILA L'HIVER...ALORS QUE FAIRE?
COUCOU VOILA L'HIVER...ALORS QUE FAIRE?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Que des choses justes dans ce billet ! À commencer l'intro sur le bilan carbone et l'irresponsabilité de ceux qui mangent des fraises d'Espagne en décembre ;-) Pour ma part c'est plutôt châtaignes et patates pour justement avoir la... patate dès le printemps revenu !<br /> Après il y a cette fameuse question : coupure ou pas coupure. Moi qui pédale aux sensations et à l'envie , j'avoue que j'aime bien me lâcher pendant un petit mois, un peu à la manière d'un Yan Ullrich (l'alcool et les substances illicites en moins ). Je fais cependant subir à mon corps des changements de comportements alimentaires qui au fil des ans deviennent plus difficiles à réguler. Mais j'assume car une fois de plus, le plaisir avant tout . Je prévois quand même de redevenir raisonnable en novembre avec 2 petits délires à savourer d'ici la fin de l'année ;-)
Répondre
D
Merci pour ton commentaire Patrick, qui fera plaisir à celles et ceux qui se posent encore la question...que fait-on en Ardèche l'hiver?<br /> La réponse: On mange des châtaignes!! et des pommes de terre...<br /> Bonne préparation et à très vite.
T
Dois-je me considérer comme un jeune avec permission de couper quelques semaines ou bien suis-je déjà passé du côté obscure de la force de l'âge?!!!
Répondre
D
Non toi tu es encore un jeune merdeux, qui a l'outrecuidance de ne pas faire de vélo pendant des mois et d'arriver à faire la Dromoise en sifflotant et le tout emballé dans une belle maladie de misère...Laisse moi tu m'dégoute...<br /> Je plaisante Tom, tu fais comme tu veux c'est toi le boss.
Q
l'hiver c'est une saison magnifique... on regarde la pluie (ou la neige) derrière la baie vitrée, les pieds au chaud dans les charentaises... lire un bouquin au coin du feu et surtout plein de bonnes choses à manger : RACLETTE, TARTIFLETTE, CROZIFLETTE, CHOUCROUTE... des aliments du terroir... avec un bon petit vin bien de chez nous... sans oublier un petit digestif maison !!!
Répondre
D
Pompote, t'es démasqué!!
B
Bon article ! On va aller faire un tour au Sud un peu découverte mais sans bagages comme on fait souvent à la Toussaint, dès que l'épisode "hivernal" sera passé. <br /> Pour les "risques hivernaux" du style grippe, bronchite, je suis persuadée qu'ils sont plus faibles pour une personne qui passe plusieurs heures dehors régulièrement, que pour celles qui vivent enfermés. A condition bien sûr de ne pas épuiser l'organisme en hiver ce qui ferait baisser les défenses. L'important étant de passer du temps dehors en étant actif. Je ne sais pas s'il y a eu des études là-dessus. Moi j'ai étudié ma fille ;-) que je trimballais dehors par tous les temps et qui ensuite vivait pour ainsi dire au centre équestre des Pialoux par 35°C comme par -5°C . Elle n'a pratiquement jamais manqué l'école pour maladie, même en maternelle, ce qui est rare ; lors des épidémies elle avait parfois des maladies éclair, qui duraient quelques heures. <br /> Bref ... continuons nos petites balades hivernales, pourquoi pas un duo dans l'air frais avec un petit café ;-)
Répondre
D
Merci pour ton message qui va tout à fait dans le sens de l'article, quand au café-vélo c'est absolument quand tu veux...je suis toujours partant!