Le vélo à assistance, ça vous branche?

Publié le par "KOM BIKE"

Le vélo à assistance, ça vous branche?

Tout a commencé il y a quelques années par des pseudos vélos à assistance électrique, ou plutôt des roues arrières que l'on venait adjoindre à notre vélo souvent typé VTT et avec lequel on allait simplement au boulot. Puis quelque VTC sont apparu puis quelques VTT ou je me revois au salon "Le Roc D'Azur", les yeux ouverts tout grands pour regarder passer ces bizarreries pesant le poids d'un âne mort, en me disant que c'était la fin du vélo...Du vrai, de celui ou on y laissait sang et eau et que le nouveau vélo qui pointait le bout de son pneu, ne serai que facilité et non combativité.

Mais les années ont passé et maintenant le VAE (Vélo à Assistance Électrique) est devenu monnaie courante au point qu'à ce même Roc d'Azur, celui de 2018, les VAE prenaient pratiquement plus de place que les vélos dit classiques. La technique, ayant pris le dessus, la miniaturisation des composants ayant évolué à une telle vitesse, qu'aujourd'hui les constructeurs sont capables de sortir un VAE de route qui développe quelques 400W le tout pour un poids de moins de 15KG et encore c'est sans compter sur le système de Vargas qui lui a décliné le VAE dans une phase ultime c'est-à-dire moins de 9KG et ne se voyant absolument pas, sauf peut-être pour quelques personnes bien au fait de cette technique.

Alors qu'est-ce que cela change dans l'univers du vélo en 2019 ?

Et bien disons le directement, économiquement, c'est un plus absolue et les magasins qui arrivent à prendre le virage de l'électrique ont tout compris, mais sportivement, c'est également le jack pot ! Imaginez un peu le nombre de personnes qui se sont misent à refaire du vélo simplement parce qu'ils avaient enfin la possibilité de le faire dans de bonnes conditions, sans avoir à devenir des cyclistes de niveau UCI World Tour pour se faire un minimum plaisir. Le VAE a ouvert les portes du sport à un nombre incalculable de gens qui n'en auraient plus jamais fais de leur vie ! Et sur ce plan-là, c'est une réussite totale.

Le club de cyclo qui part juste à coté de chez moi , a vu le nombre de cyclistes "électrifiés" exploser l'année dernière et certainement que nombre de ceux qui ont passés le pas ne feraient peut-être plus de vélo aujourd'hui ou tout du moins, pas avec la même envie, car passé un certain âge, il faut avouer que les gamins (20 ans de moins) sont pénibles, car ils roulent toujours trop vite. Là au moins, dans les cols, les électriques partent devant, font la descente normalement puis se font rattraper et souvent déposer sur le plat. Peut-être que les pouvoirs publics, seraient bien inspirés de lâcher du lest et autoriser les VAE à rouler au moins à 30km/h ce qui inciterait encore plus de monde à sauter le pas, car brider les vélos à 25km/h est une hérésie, me semble-t-il. Enfin, selon la loi, il est possible de posséder un VAE débridé, mais alors il faut qu'il soit immatriculé, assuré et avec des rétroviseurs puis que le pilote porte un casque homologué "2 roues motorisées" alors autant dire que c'est du grand n'importe quoi. Même avec ma jambe en mousse, je roule à plus de 25 sur le plat alors ou est l'avantage à brider les VAE à cette vitesse ?

Maintenant, quid des VAE en course ? Dans le peloton route, incontestablement si les vélos sont débridés, cela va poser des problèmes ! En VTT ils vont beaucoup mieux en bosse, mais se font encore un peu pousser en descente, et je dis bien "encore un peu ", car très vite, les VAE descendront aussi bien qu'un vélo classic et la question ne se posera plus de savoir si l'on prend un électrique ou pas. L'autonomie devenant intéressante, il n'y a plus lieu de s'inquiéter.

Le vélo électrique est à n'en pas douter l'avenir du vélo dans un contexte où il faut faire des économies pour notre porte-monnaie et surtout préserver notre belle planète, alors quoi de plus beau que de faire du vélo ?

Par contre, il me semble qu'il va falloir se pencher très très vite sur le recyclage des batteries et autres composants électronique, car si c'est simplement pour se donner bonne conscience à nous les cyclistes pour à côté défoncer une autre partie du globe, j'ai qu
and même du mal à saisir ou on veut nous faire aller... à part dans le mur peut-être.

 

Le premier constructeur a dégainer sur la niche des VAE route aux formes presque normales est Pinarello...(pour équiper Froome...non je blague) avec leur modèle Nitro. un moteur Fazua délivrant  presque 400W

Le premier constructeur a dégainer sur la niche des VAE route aux formes presque normales est Pinarello...(pour équiper Froome...non je blague) avec leur modèle Nitro. un moteur Fazua délivrant presque 400W

Toutes les marques s'y mettent et les avancées technologiques vont être exponentielles.Toutes les marques s'y mettent et les avancées technologiques vont être exponentielles.Toutes les marques s'y mettent et les avancées technologiques vont être exponentielles.

Toutes les marques s'y mettent et les avancées technologiques vont être exponentielles.

Le cas "MATRA". Vélo prévu pour rouler à 45km/h voir plus...alors là les KOM vont tomber!!!

Le cas "MATRA". Vélo prévu pour rouler à 45km/h voir plus...alors là les KOM vont tomber!!!

Sinon il y a aussi ça....
Sinon il y a aussi ça....

Sinon il y a aussi ça....

Publié dans matos..., divers...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article