LA SORTIE MADE IN THOMAS...

Publié le par "KOM BIKE"

Je ne suis pas un adepte des sorties en vélo pour lesquelles il faut avant tout prendre la voiture, faire des kilomètres pour tourner les jambes dans un autre coin que ma région car autour de Crest, il y a déjà suffisamment de quoi faire sans aller rajouter une empreinte carbone supplémentaire. Ceci étant, quand Thomas me demande si je ne viendrai pas faire un "petit" tour de vélo avec lui avec un départ à Die, j'ai de suite accepté même après avoir pris connaissance du chantier qu'il fallait s'infuser un dimanche matin "chaud" et avec un départ à 9H.

Bref, que ton "oui" soit "oui" alors nous voilà parti en ce beau dimanche 23 juin pour un petit tour entre Drôme et Hautes -Alpes, c'est-à-dire tout un programme bien chargé en montées et descentes dont voici le tracé... Die, Luc en Diois et son magnifique passage du Claps, Beaurières, col de Cabre, La Beaume, Aspremont, La Piarre, col de Carabès (une belle vacherie), La Batie des Fonds (la source de la rivière Drôme), et le retour ce faisant par Luc en Diois en direct car un de nos compagnons étant un peu, beaucoup, passionnément entamé, nous avons tiré au plus droit. 120km quand même avec 27 de moyenne pour Kélian qui aura fait quelques aller-retour avec Sébastien, alors que pour Thomas et moi, nous avons eu le privilège d'être encadré par Martin en guise de serre-file!

Le départ fut tranquille puisque arrivé au Claps nous n'avions qu'un petit 28 de moyenne et c'est la raison pour laquelle après le retour de Tom parmi nous suite au remplissage de MA gourde à Luc, Kélian et moi avons décidé d'embrayer un peu sur les longs bout droit au dessus du saut de la Drôme. (40-45km/h) C'est ça que Tom n'a pas aimé...Retour au calme pour affronter le premier col de la journée celui de Cabre et ces pentes toutes en douceur que perso je gravirais sur le 50X25/28 en toute tranquillité et un cardio calé à 150 pulses.

Belle descente sur La Beaume malgré les voitures qui nous ralentissent, puis direction Aspremont pour attaquer la petite route très pittoresque du Sigotier avec un taquet qui nous a mis en jambes directement avant de se farcir la principale difficulté de la journée et pas des moindre, le col de Carabès. La rampe pour accéder au village de la Piarre se cabre bien, autour des 10 %, et cela, pendant un bon moment. 38X32 pour moi et j'en suis le premier désolé mais avec une jambe en moins et 5kg en trop c'est de suite moins fluide, même si au final cela semble moins handicapant qu'une ablation d'un testicule vu la difficulté rencontrée par Tom pour finir les 2 derniers kilomètres alors que pour ma part c'est sur le 50X25 que je les aie passé. On dit toujours que l'on compense par le membre restant lorsque l'on est amputé, alors peut-être que ceci explique cela...����

Nous voilà quand même en haut de cette grosse difficulté et elle l'était d'autant plus que nous l'avons passé à 12H par 30° ce qui, vous en conviendrez, n'arrange pas les choses. Petite descente jusqu'à la Bâtie-des-Fonds histoire de se ravitailler en eau salvatrice et très fraîche, petit bain de pieds pour Tom et nous voilà reparti pour rentrer sur Die, même si à partir de ce moment notre route aura un fort profil descendant. C'est le bain de pieds que Thomas n'a pas digéré. Quelle galère pour rentrer!! Quel courage pour aller au bout de soit comme ça. Les muscles complètement tétanisés à Recoubeau, il a marché sur son honneur et il a fallu que j'utilise un subterfuge violent en lui rappelant simplement de là ou il venait et son printemps 2018. Retour sur Die en enroulant entre 30 et 40km/h tout en douceur pour aller nous écrouler sous le parasol du Irish Pub et notre ami Warren qui nous a reçu comme des ministres.

Franchement, en ces jours chaud, voir très chaud, aller boire un coup dans cet établissement de Die est juste une énorme bouffée de fraîcheur tant l’accueil y est agréable et le bruit du petit ruisseau juste à coté vous fait un bien fou. Merci Warren et surtout, surtout, ne change rien. (à part ton genou peut-être)

Voilà pour le tour du jour. Je n'en fais plus beaucoup maintenant, car pour le moment, la prothèse n'est pas encore au point et le physique n'ont plus, mais de pouvoir encore passer d'agréables moments comme ça, c'est un plaisir énorme même si les moyennes ne sont plus celles d'avant. (25 de moyenne pour moi, même si j'ai beaucoup attendu dans les descentes et 27 pour Kélian)

Merci à Thomas, Sebastien, Martin et Kélian pour ce dimanche à la campagne. Quelques photos ?

LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...
LA SORTIE MADE IN THOMAS...

Publié dans sorties en vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Eh !!! Les gars ! : Remplir son bidon aux sources de la Drôme additionnée aussi des parfums des pins de Carabes...Ca vaut le steack de cheval d'Alberto Non ???
Répondre