EN AVANT POUR LES JEUX...AVEC CÉCILE.

Publié le par "KOM BIKE"

Aller aux Jeux olympiques ou paralympiques est une forme d'aboutissement dans une carrière de sportif et perso j'en sais quelque chose puisque j'ai eu le plaisir de préparer deux olympiades (Sydney et Athènes) mais sans avoir pu être de la partie finale autrement dit, la plus sympa car la préparation est belle et bien la plus difficile des phases. Alors les jeux paralympiques sont peut-être une chance de faire quelque chose dans le sport que nous n'aurions pas pu faire chez les valides, soit, mais cela a le mérite d'exister, aussi les athlètes prennent ça très au sérieux.

Après la reprise de l'infection sur la jambe et mon amputation l'année suivante, l'atelier CHEZ DOM a donc cessé d'exister, mais Kélian a eu la riche idée de reprendre la suite et c'est super car c'est un peu la suite de ce que j'ai créé, alors je lui ai facilité la tache en lui laissant absolument tout. Il a vite compris le travail, mais je lui donne encore quelques ficelles nécessaires pour aller au plus juste, car mécanicien cycle est un véritable métier doublé d'une passion pour le vélo et dans ce cadre-là, celui qui veut pousser un peu plus loin, ne se contente pas de réparer le vélo, mais il doit aussi savoir placer le cycliste sur celui-ci et c'est là que je lui apporte encore beaucoup de mon expérience, car cela ne s'apprend pas dans les écoles et les nouvelles technologies ne font pas tout toutes seules.

Il y a quelques mois, j'ai commencé à discuter avec une fille via Facebook qui après son amputation a voulu se mettre au triathlon et de fait, au vélo. Sa position de départ étant proche de celle d'un crapaud sur une boite d'allumette, il n'y avait aucun mal à lui donner un conseil ou deux, histoire qu'elle soit mieux posée. De fil en aiguille, elle s'est prise au jeu (de mots...) et elle a cherché une position plus efficace sur son vélo, mais là, il s'agissait d'arrêter de faire dans l'à peu près et un passage chez KOM BIKE s'imposait afin que nous puissions faire une véritable étude posturale. Mon approche de l'handicap est telle, que pour moi, une fois sur le vélo, le valide et l'handicapé se confondent dans la gestuelle à tels point que sans voir la prothèse, il devient difficile de savoir qu'un amputé fémorale se cache derrière l'athlète. Il a fallu revoir pas mal d'idées déjà ancrées dans sa tête pour apporter les changements nécessaires sans que cela ne la déstabilise. S'il faut apporter des changements, il faut qu'ils soient à la fois "compris" et "intégrés" dans la tête de l’athlète sinon cela ne fonctionne pas et il devient impossible de communiquer sur ce qu'il faudrait changer ou pas. Ceci étant acquis, place maintenant au travail de préparation à proprement parler. Oui, mais voilà, de temps à autre, il arrive que le vélo choisi ne corresponde pas à ce qui est recherché en terme de rendement ou tout simplement d'utilisation et il faut dans la mesure du possible, tout revoir et repartir d'une feuille blanche. En même temps, quand on se prépare pour les jeux, autant faire les choses correctement. Du coup, nous sommes parties à la recherche des vélos qui vont bien et par chance nous avons pu trouver ça sur Crest. (beaucoup de chance sur ce coup-là) 

Page blanche. Récupération des 2 vélos, un de route et un de contre-la-montre, démontage complet afin de virer tout ce qui ne servait à rien, revente des pièces d'occasions histoire de payer un peu de pièces neuves, puis remontage avec les bonnes pièces, les bons réglages en étant le plus cohérent possible entre la position recherché et les pièces envisagées. Comme quoi un bon vélo est un vélo sur lequel il faut passer du temps pour réfléchir à ce que l'on veut une fois fini et non pas seulement monter des pièces bêtement. Le résultat ? Un superbe Specialized Tarmac SL5 et un Argon 18 E119tri+, dont voici l'histoire en photos...

Kélian est content, car pour une première année à son compte, il aura pu faire la préparation de non pas 1 mais de 2 vélos pour Cécile Saboureau qui devrait représenter la France aux Jeux Paralympiques de Tokyo dans la catégorie triathlon avec une grande chance de médaille et par là même un peu de KOM BIKE sera là-bas, autrement dit, un peu de mes rêves. 

Donc Cécile, tu as franchement tout pour réussir de très beaux Jeux, alors ne cherches pas comment faire au mieux, fais ce que tu sais faire, point, le reste, c'est de la littérature.

THE BOSS.

Cécile en trois images. On peu être une fille, athlète, aimer le cheval, sa passion première et en venir à faire les Jeux Paralympiques.
Cécile en trois images. On peu être une fille, athlète, aimer le cheval, sa passion première et en venir à faire les Jeux Paralympiques.
Cécile en trois images. On peu être une fille, athlète, aimer le cheval, sa passion première et en venir à faire les Jeux Paralympiques.
Cécile en trois images. On peu être une fille, athlète, aimer le cheval, sa passion première et en venir à faire les Jeux Paralympiques.
Cécile en trois images. On peu être une fille, athlète, aimer le cheval, sa passion première et en venir à faire les Jeux Paralympiques.

Cécile en trois images. On peu être une fille, athlète, aimer le cheval, sa passion première et en venir à faire les Jeux Paralympiques.

Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.
Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.
Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.
Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.
Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.
Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.
Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.

Le Specialized SL5 revu de A à Z. Montage en SRAM AXS 12V et roues Scope R3.

L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1
L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1

L'Argon 18. Même travail. Scope R4 plus groupe SRAM AXS TT X1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article