IMMERSION TOTALE

Publié le par "KOM BIKE"

Une petite experience bien sympa et formatrice pour Kélian.

J'ai dans mes connaissances un certain Guillaume Bonnafond, avec qui j'ai partagé des milliers de kilomètres en vélo depuis qu'il est minime jusqu'à ce qu'il intègre la formation AG2R, qui a prit une retraite sportive il y a 2 ans, et qui maintenant après sa reconversion s'occupe de la partie entrainement et directeur sportif de la jeune formation de coureurs espoir SWISS RACING ACADEMY.

Il y a quelques jours Guillaume me demande si je pouvais lui filer un petit coup de main, afin d'aider le mécano Reigo a monter les vélos BMC de l'équipe, car COVID oblige, tout a prit du retard et les vélos ne seraient jamais prêts pour le stage de l'équipe en Suisse à Lenzerheide. En ce qui me concerne je ne peux vraiment plus faire comme je veux mais si Kélian peut venir alors c'est d'accord. Et l'affaire est entendue comme ça. Nous débarquons un jeudi matin dans une zone industrielle dans une petite ville sympathique pas très loin de Zurich, ville dont nous verrons que la gare, et le parking souterrain ou le local improvisé nous sert d'atelier car une fois encore COVID oblige, les locaux d'origine sont toujours fermés. C'est plus du camping que de la mécanique digne de ce nom, mais au vu des conditions du moment, on va dire que c'est pas trop mal. Nous arrivons donc sur place, pour boire un café et nous voila en plein montage d'un BMC Timemachine01, autant dire un puzzle de 5000 pièces, sans l'image finale! Ce vélo, pour le monter seul, il faut à minima faire la formation chez BMC qui dure 2 jours, et l'on se retrouve donc à l'école avec Reigo comme prof, le mécano qui ne parle pas un mot de Français, mais qui parle couramment l'Anglais, du coup avec Kélian ils ont pu échanger correctement. Sauf, que si on vient de se taper 500km, c'est pas pour regarder monter un vélo, donc très vite on change de stratégie pour faire les montages des BMC SLR01 de l'équipe. Là c'est pas la même musique, car il y a le cadre d'un côté, la fourche de l'autre, toutes les pièces dans des cartons, mais ce vélo, nous le connaissons par cœur, alors les montages s’enchaînent. Nous arrivons à monter un vélo par heure pratiquement c'est dire. Après il faut le mettre aux cotes correctement mais dans l'ensemble en 1H30 c'est fait. (Merci SRAM...) 

Jeudi, vendredi, samedi à bloc pour finir les vélos afin que l'équipe puisse rouler tranquille lors du stage.

Le lundi matin direction Lenzerheide pour le stage proprement dit, et là commence les réglages plus en finesse de chaque vélo, le positionnement des coureurs sur leur vélo de CLM etc, avec l'immersion totale dans la vie d'une équipe pro car c'est ce qu'ils sont en fait. Une équipe avec à sa tête le manager Thibault Hofer,( EX IAM) un mécano sur le stage plus KOM BIKE, un masseur, deux DS, un photographe, et surtout 15 coureurs tous affûtés car visiblement le confinement n'a pas été le même de partout. Une bien belle équipe de copains, ou la bonne humeur est de mise mais c'est souvent le cas pendant les stages et ce d'autant plus que les choses sérieuses n'ont pas encore commencées. Nous étions logés au Biathlon Arena soit la version spartiate de l’hôtellerie sportive, mais c'est bien suffisant pour ce qu'il y a à faire la journée. Perso j'étais en mode fauteuil roulant le matin et le soir et je passais de partout.

Cela aura été un moment presque magique pour les passionnés de vélo et de mécanique que nous sommes. Le petit atelier KOM BIKE qui s'exporte chez les grands. Je pense qu'ils ont été contents de notre approche du vélo, de la mécanique et de l'humain car Kélian va pouvoir partir sur quelques courses pour faire le mécano. De toute façon pour ma part je ne peux plus courir pour pousser les coureurs...Dommage.

Merci à tous, coureurs et encadrement, avec un merci tout particulier à Reigo pour sa patience et qui j'espère pourra lire ces lignes et quand à vous les coureurs, je souhaite que vous puissiez garder de moi le souvenir d'un mec qui ne lâche rien et qui va au bout de ses rêves, quand bien même cela coûte de gros efforts.

NEVER GIVE UP!

KOM BIKE vous souhaite de passer une très bonne saison, même si elle sera plus petite que la normale, mais autant que tout soit bon pour vous, vos sponsors et vos dirigeants.

 

 

L'atelier de montage provisoire...et la F1 du vélo.
L'atelier de montage provisoire...et la F1 du vélo.
L'atelier de montage provisoire...et la F1 du vélo.

L'atelier de montage provisoire...et la F1 du vélo.

Le Biathlon Arena...Classe, simple, sobre. En plus on dors avec des athlètes...
Le Biathlon Arena...Classe, simple, sobre. En plus on dors avec des athlètes...
Le Biathlon Arena...Classe, simple, sobre. En plus on dors avec des athlètes...
Le Biathlon Arena...Classe, simple, sobre. En plus on dors avec des athlètes...
Le Biathlon Arena...Classe, simple, sobre. En plus on dors avec des athlètes...

Le Biathlon Arena...Classe, simple, sobre. En plus on dors avec des athlètes...

Thibault, Guillaume, Reigo, quelques coureurs.
Thibault, Guillaume, Reigo, quelques coureurs.
Thibault, Guillaume, Reigo, quelques coureurs.
Thibault, Guillaume, Reigo, quelques coureurs.
Thibault, Guillaume, Reigo, quelques coureurs.
Thibault, Guillaume, Reigo, quelques coureurs.

Thibault, Guillaume, Reigo, quelques coureurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article