JE SUIS DÉSOLÉ...

Publié le par "KOM BIKE"

Je suis né le 18 mai 1967, mais pour bien comprendre la suite remontons 5 mois avant...

Ma mère a dû commencer par faire consolider l’œuf que j'étais, donc tout a bien commencé, puis j'ai voulu venir au monde un mois plus tôt et comme bien entendu je suis sortis du ventre "déjà mort" car j’avais le cordon ombilicale entouré autour du cou. Direction la réanimation direct mais je survis... 
En 1967, allaiter son enfant était encore chose courante et normale, mais comme je n'ai jamais fait les choses "normalement" ma mère a fait une infection au sein et j'ai connu ma première infection au bout de 2 ou 3 mois, puis est venu le moment ou à 6 mois, je suis tombé sur un radiateur brûlant pendant ma sieste et une brûlure si importante a obligé mes parents à me conduire à l'hôpital pour traiter cette brûlure avec encore aujourd'hui une cicatrice sur la fesse droite. 

La suite de ma vie n'a été qu'une suite de misères avec un père qui était un tordu à l'état pur même s'il a su m'apporter l'amour du travail bien fait. Mais n'étant plus là pour se défendre, je ne rentrerais pas dans les détails, si ce n'est que j'ai pris des tartes et des insultes à longueur de temps et de vivre en permanence dans la peur ça fini par taper sur le système à tels point qu'à 18 ans et deux mois, je suis parti de la maison en le braquant avec un fusil de chasse...Affaire conclue.

J'ai fait mon service militaire dans les parachutistes qui pour moi n'était qu'une belle colonie de vacances puis j'ai, à 20 ans, ouvert mon magasin de moto à la Cote St André avec comme suite logique un accident en essayant la moto d'un client et toutes les conséquences qui en ont résultées.

J'ai connu ma chère et tendre Géraldine en sortant du service militaire et depuis plus de 33 ans nous ne nous sommes jamais quitté. Nous avons traversé des tempêtes et des orages terribles tout les deux. Mais impassible, elle était là à mes côtés à supporter les années d'hôpital, de rééducation et autre joyeuseries de la vie. Une guerre sans merci s'est ouverte avec Groupama suite à mon deuxième accident en 2002. 18 longues années à souffrir physiquement et psychologiquement mais à ce stade là Géraldine  et moi ne sommes pas tout à fait pareil. Je me suis donné à fond dans mon travail, ma passion, pour moi, pour vous surtout, afin que vous soyez toujours servis au mieux. Certains ont appréciés d'autres non, mais qu'importe, on ne peut pas plaire à tout le monde et c'est aussi ça la vie. Mais jamais de vacances avec ma femme, puisque je n'avais pas le temps... nous partions en stage de vélo. C'est presque pareil non ? Non, pas pour quelqu'un qui ne fait pas de vélo. Toujours ouvert, à répondre aux gens à n'importe qu'elle heure, n'importe quand. Ça me paraissait "normal" (même si au fond certains ont abusés), mais pas pour quelqu'un qui ne partage pas ton métier.

Alors ce jeudi 23 juillet, quand je suis rentré de la sortie de vélo j'ai vu que ma petite Géraldine s'était enfuie de son quotidien, de ses parents qui ne lui laissent aucune chance d'être heureuse, des clients qui venaient même le dimanche frapper à la porte de la maison pour "juste un petit réglage", de tout ce qui l'insupportait au possible sans jamais se plaindre (c'est aussi de sa faute au fond.) j'étais comme mort. Pas de téléphone, pas de lieux ou la savoir vivante et en paix, juste un mot qui me disait, "c'est fini". Nous avons vécu 5 jours en enfer avec Kélian, mais je ne baisse jamais les bras. JAMAIS!!! Nous avons fini par retrouver Géraldine, elle a bien voulu me parler (enfin...) et j'ai pu comprendre son mal-être, toute sa souffrance depuis tant d'années ou nous avons vécu l'un à côté de l'autre par habitude, par amour, mais pas l'un pour l'autre. 

Aujourd'hui ma chérie, la femme de ma vie, celle qui m'a demandé en mariage la veille de ma greffe de muscle dans la jambe en 1993 et a qui j'ai dit oui, cette femme m'a demandé enfin de m'occuper d'elle, de nous, et c'est ce que je vais faire. Ne m'en voulez pas les amis, mais entre elle et vous, je ne cherche même pas à discuter, je pars avec elle et son futur elle le veux loin de Crest, alors mon futur à moi aussi sera loin de Crest.

Nous avons demandé à Kélian ce qu'il comptait faire, car rien ne l'empêchait de rester ici après tout,  mais pour construire son futur à lui, il veut aussi partir loin de la ville  il n'aura finalement vu son père que souffrir. Alors si sa décision est de venir avec nous ou ailleurs, vous imaginez bien que l'atelier KOM BIKE va devoir déménager aussi. Nous avions construit quelque chose de beau, il me semble, mais nous allons devoir vous laisser avec nos collègues des différents magasins du coin. Ils sont bons, et ils vous apporteront, je l'espère, le même service que celui auquel vous étiez habitués. 

Nous ne sommes pas lâches les amis, mais vous comprendrez bien que maintenant, après 39 opérations, une amputation et un cancer qui démarre (myélome) nous voulions Géraldine et moi prendre du temps pour nous. Quand vous imaginez qu'en décembre 2016, je suis arrêté suite à la reprise de l'infection, amputé en octobre 2017, retour à la maison en mars 2018 pour commencer la formation de Kélian directement, ré ouvrir l'atelier en janvier 2019 et être là pour le conseiller, l'aider, (ce qui est normal) mais sans avoir seulement pris le temps de digérer l'amputation, (aussi bien Géraldine que moi) et que pendant ce temps ma Géraldine devait gérer seule sa maman qui est devenue amnésique en 48h pour finir avec un cancer qui va la tuer d'ici quelques semaines et un père qui lui met une pression terrible à chaque instant, alors maintenant c'est stop... Et c'est irrévocable.

La maison s'est vendue en 10 minutes et nous avons trouvé notre "ailleurs". Vous le saurez en temps et en heures, mais pour le moment rien n'étant encore signé... Alors ils nous restent quelques mois à passer ensemble et profiter les uns des autres si vous le souhaitez.

Je suis désolé... Mais même avec tout l'amour que j'ai pour vous, je préfère mon épouse, ma moitié.

DOM.

 

PS: Pendant nos vacances nous avons reçu les résultats des différents examens que j'ai passé sur Grenoble pour suivre mon cancer.

Mis à part le myélome qui est juste en phase de naissance, ils ont trouvé un nodule pulmonaire et une lésion lytique pariétal de 13mm. (vous chercherez sur internet ce que c'est) donc les jours qui viennent vont être très très sympa.

Publié dans divers..., qui suis-je?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
En espérant pouvoir boire tout de même un petit kf ensemble avant votre ailleurs,<br /> très amicalement<br /> Bertrand
Répondre
P
Belle nouvelle vie.
Répondre