ALORS CETTE PROTHESE, CA AVANCE?

Publié le par "KOM BIKE"

Je vous ai laissé sur des vidéos lors du premier confinement ou je faisais quelques tests sur des réglages mais rien de bien extraordinaire.

Quand tu as eu la chance de tester le Crossover de chez BTK tout parait fade après car c'est à ma connaissance, le seul genou prothétique qui autorise de se mettre en danseuse aussi facilement que si tu avais les deux jambes. (voir vidéo en dessous)

Donc depuis l'amputation rien de plus si ce n'est que j'ai pu faire faire une emboiture en carbone avec des serrages de types Boa et dont j'ai fais l'avance sinon je n'aurai plus rien du tout, l'emboiture provisoire ayant rendu l'âme. Nous sommes toujours à la recherche de l'invention du siècle afin de pouvoir faire du vélo comme avant. Pour le moment les bosses sont toujours difficiles car je pousse essentiellement avec la jambe droite et encore, n'ayant plus de psoas à droite, je ne peux plus tirer sur la pédale. J'ai installé un capteur de puissance afin de visualiser les efforts en bosse et je tiens sans problème 200-250W autour des 145 pulses et avec un ratio de 35% à gauche et 65% à droite quand je reste concentré, sinon naturellement j'aurai tendance à être sur du 25/75. Mais je ne désespère pas d'arriver à corriger les choses avec de l'entrainement même si cela demande énormément d'efforts. Depuis l'automne dernier j'ai enfin commencé à perdre du poids, car les médicaments, l'anesthésie, la colère aussi peut-être ont fait que j'avais pris trop de poids tout en ne mangeant presque rien (1500cal/jour) enfin bref tout ca pour dire que même si je suis à des années lumière de ce que je faisais avant l'amputation, j'essaie petit à petit de revenir à un niveau de forme et de rendement le plus proche possible de ce qu'un cycliste lambda peut faire. En arrivant dans l'Aude les vitesses moyennes tournaient autour des 21-22km/h alors qu'aujourd'hui nous sommes plus sur du 25-27 ce qui est encourageant quand même. Si la danseuse pouvait être possible, alors là la mayonnaise ne serai plus la même car avec le BTK je prenais 150Watts supplémentaires et je retomberais pratiquement dans ce que je faisais avant. Reste quand même que maintenant à 55 ans, la forme ne revient pas aussi vite qu'à 35 mais qu'importe l'essentielle n'est pas dans Lactel mais dans le plaisir... Sur le plat et en descente, je dirais que ça va encore puisqu'il suffit de garder une bonne cadence, alors je vais me concentrer maintenant sur la bosse car ici sur Espéraza, tout commence par une bosse.

Alors affaire à suivre les amis.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article