le vélo en 2012...

Publié le par L'atelier du cycliste

5.jpg4.jpg2.jpg Aujourd'hui la plupart des constructeurs de vélos se font la guerre à coup de vélo plus rigide que ci ou que ça, mais franchement pour la plupart d'entre nous les vélos d'aujourd'hui vont bien au delà de nos réèlles capacités à les exploiter. Bien souvent je me retrouve "confronté" à des clients qui souhaitent le vélo 'truc' avec les roues 'machin' parce que les pros au Tour de France...etc,etc,etc...mais au final combien arrivent à tirer le meilleur parti de leur cadre? Trés trés peu en fait.

D'ou la cruelle réflexion: dois-je prendre un cadre rigide et des roues un peu plus "souples" ou le contraire?

Car vélo rigide et roues bout de bois= grosses cuisses au bout de 60km...

Ceci étant il est difficile de résister à la tendance qu'a l'être humain à vouloir toujours plus et surtout tout de suite!

Donc, histoire de vous mettre au gout du jour, je ne vais pas parler des vélos que l'on a vu sur le Tour de France mais de ceux peut-être plus annonymes comme le nouveau BH 386 EVO...et je peux vous assurer que je voudrais bien en essayer un avec une paire de roues Corima Winnium MCC. Je pense que l'association des deux doit valoir son pesant de cacahuettes... car BH a toujours fait des vélos qui ont du tempérament sans parler des G1/G2/G3 qui étaient un peu moux mais actuellement avec mon G5 et des roues Shimano Dura-Ace je possède un vélo qui passe de partout et surtout qui n'est pas épuisant même au bout de 200km.  

Affaire à suivre...

Publié dans montages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> Merci encore pour votre réponse. Au plaisir de vous croiser sur le vélo pour continuer cette discussion qui est effectivement sans fin !<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Bonjour et merci pour votre réponse.<br /> Je ne suis pas spécialement coursier et je ne crois en fait en rien du tout, mais j'essaie de prendre un peu du recul sur ce que j'entends ou lis.<br /> Concernant la rigidité d'un cadre et/ou des roues ça eépond à une simple loi de la physique qui veut que l'énergie que j'amène devrait servir à avancer et non à déformer un cadre ou un cintre ou<br /> tout autre élémrnt du matériel puisque dans ce cas elle est perdue.<br /> Comme je le disais toutes les marques sont OK avec cette approche et cherche à faire le cadre le plus rigide et le plus léger pour minimiser les impatcs des lois de la physique.<br /> Concernant le renvoi, pour moi en vélo ça n'a pas de sens étant donné qu'il est latéral et qu'il ne sert pas à avancer. On peut prendre un exemple inverse comme la raquette de tennis où la<br /> déformation et le renvoi sont importants puisqu'ils sont dans la trajectoie de la balle.<br /> Pour revenir au vélo un autre élément perturbateur des lois de la physique est la pénétration dans l'air et beaucoup de marques de vélo commence à regarder ça de près pour associer rigidité/poids<br /> et pénétration dans l'air.<br /> Pour résumer je pense que le vélo le plus rigide et le plus léger conviendra à tous les types de pratique et lorsque le bonhomme est fatigué c'est sur le braquet qu'on joue.<br /> Voilà, en tous les cas je ne remets pas en question vos quaités et vos connaissances. J(essaie juste de donner une autre approche que le discours que j'entends dnas le monde du vélo depuis que j'ai<br /> commencé.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Pour être tout à fait juste dans mes propos je dirai que sur le papier c'est vous qui avez raison concernant la physique pure et simple mais et c'est là que le problème arrive entre la théorie et<br /> le terrain il y a souvent une marche qui peut se transformer en gouffre si on en arrive aux extrèmes et dans le monde idéal il faudrait pouvoir tester les vélos ainsi que les selles afin de se<br /> faire une idée plus précise de ce que valent les choses...Maintenant on sais à l'avance que tels type de cadre va donner tels rendement donc on peut en conclure que cela ira à tels type de<br /> cyclistes, les véloces , les tireurs de braquet , pour la montagne, la plaine, les descentes etc...Ensuite il faut regarder le porte feuille qui aujourd'hui plus que jamais est aussi le nerf de<br /> la guerre et il faut bien composer avec , donc au final choisir un vélo n'est pas si simple que cela si on ne veux pas se tromper. Mais la discution peut aussi être sans fin si on veut. Faire<br /> avancer un vélo est bel et bien une loi de physique puisqu'on appuis sur une pédale afin de provoquer un déplacement dans le même sens que l'appuis mais encore faut-il pouvoir avoir assez de<br /> puissance pour que la résistance au déplacement ne soit pas trop contraignant pour le "physique" de la personne qui appuis sur la dite pédale. On peut faire un test n'importe quend avec un vélo<br /> de chrono (plus rigide) en bosse et je vous assure que vous serez, et moi avec, planté alors qu'avec un vélo plus "souple" ou moins rigide vous aurez plus de facilité. Tout l'interet est de<br /> trouver ce juste compromis. Maintenant pour ce qui est des vélos aérodynamiques là je suis entierement d'accord avec vous et je pense que cela va être le nerf de la guerre dans les années à<br /> venir. Reste juste à quantifier le réèl gain en rapport avec les contraintes techniques que cela peut engendrer, mais là je n'ai pas de réponse n'étant pas dans les petits papiers des<br /> constructeurs.<br /> <br /> <br /> Mais votre façon de concevoir le vélo est interessante et ne manque pas d'ouvrir ou ré-ouvrir l'eternel débat: Suis-je assez fort pour un vélo aussi rigide? souvent on le croit et c'est bien là<br /> l'essentiel...<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Un grand merci a Dominique pour les reglages de positions faits sur mon vélo.La différence est énorme et se ressent très rapidement avec une augmentation du rendement ainsi que du confort sur le<br /> vélo.Encore quelques sorties pour confirmer mais Dominique est un PRO qui connait son job et j assure que un bon règlage vaut mieux que se précipiter sur un mauvais changement de velo.<br /> SPORTIVEMENT<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Merci infiniment Pascal pour la confiance que tu m'a accordé et la moindre des choses c'est de faire les choses correctement. Je te souhaite maintenant de trouver du temps pour mettre à profit<br /> ces nouveaux réglages qui vont te permettre de vivre le vélo autrement.<br /> <br /> <br /> A bientôt sur le vélo...<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Je ne comprends toujours pas ces commentaires du "vélo qui passe partout" ou les "au bout de 60 kms c'est les grosses cuisses".<br /> Pour moi il faut le vélo le plus rigide possible avec les roues qui vont de même pour éviter toutes déperditions d'énergies (je crois que c'est la théorie de cervelo et à priori de la majorité des<br /> marques).<br /> Pour ce qui consiste à arriver aux limites des vélos qui sont proposés je pense que personne n'y arrivz (pros compris).<br /> Je pense que le plus important à ces niveaux de prix est de rouler sur des vélos qu'ont trouve superbes (les pros aussi y sont sensibles). Alors peut être que les winnium sont des bonnes roues mais<br /> elles n'ont pas le profil haut qui donne une gueule au vélo. Est ce qu'on a calculé combien de puissance supplémentaire est apportée par le plaisir de rouler sur un beau vélo ?<br /> <br /> .<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour 'billkock'. De toute évidence tu dois être un coursier pur et dur car tu penses dur comme fer qu'un vélo rigide est un bon vélo...et là je ne peux pas aller dans ton sens pour au moins<br /> deux raisons: 1) même les pros lorsqu'ils en ont la possibilité changent de vélo pour des parcours trop exigeants (ex avec les vélo Spécialized Tarmac et Roubaix) et avec mon handicap j'ai "la<br /> chance" de vraiment sentir lorsqu'un vélo renvoit ou pas le coup de pédale. Lorsque tu appuis sur la manivelle et que le vélo est tellement rigide qu'il ne bouge absolument pas tu as là un vélo<br /> hyper efficace d'un coté mais qui va innévitablement te demander beaucoup plus d'effort sur la longeur de la sortie. Tu peux comprendre ça? Ensuite pour répondre à ton commentaire sur la limite<br /> des vélos je pense encore une fois que tu te trompes au vu du nombre de cadre cassés pendant une saison par les pros et souvent quand tu leur demande ce qu'il pensent de leur matos tout est beau<br /> quand ils sont en contract avec la marque puis lorsqu'ils en change les langues commencent à parler et c'est normal car tu ne peux pas critiquer la marque pour laquelle tu roules! (ex avec AG2R<br /> qui trouvait les BHG4 trop souple puis le G5 au top car plus rigide tout en ayant un super rendement) Pour en finir avec ton commentaire très interessant au demeurant, et là tu touches du doigt<br /> le nerf de la guerre, c'est le coté esthétique du vélo. On veut un vélo qui nous ressemble! Alors si j'aime les Winniums c'est mon choix que je n'impose à personne et quand je roule avec (j'ai<br /> été champion de France avec une paire de Winnium) je me sent bien; mais d'autres préfèrent les jantes hautes, OK, pas de problème mais il y a des inconvéniants qu'il faut connaitre.<br /> <br /> <br /> C'est un vaste débat qu'il ne faut pas négliger quand on veut investir dans un vélo car pour la plupart d'entre nous nous n'avons pas les moyens de changer de machine tout les ans alors autant ne<br /> pas se tromper...mais en gardant comme tu le dis le coté "ça me plait"...<br /> <br /> <br /> <br />